Immobilier à Lyon : vers un allongement de la durée des prêts

Sur le marché des prêts bancaires apparaissent des produits de durée de plus en plus longue. Le 30 ans est désormais courant ; le 35 ans se multiplie, et plusieurs partenaires envisagent sérieusement de caler leurs offres sur l’allongement de la durée d’inscription hypothécaire : 50 ans ! Si ces échéances peuvent choquer nos habitudes, il faut bien reconnaître qu’il n’existe pas d’autre solution pour beaucoup d'acquéreurs, du fait de la bonne tenue des prix de l’immobilier, de la persistance de la hausse des loyers et de taux d’intérêt toujours attractifs. Sans doute abordons-nous un changement radical de notre comportement face au crédit et à la gestion de notre endettement dans le temps: avec la rapidité de revente des biens, la durée n'est qu'une modalité de financement, pas un réel engagement de long terme.

© Bruno Rouleau - In&Fi France

ProxicaLoi ScellierGuy Hoquet - l'immobilier